Paradigme 1 : Danger ou Énergie Dangereuse ?

En matière de sécurité d’entreprise, de nombreux responsables et experts en sécurité se concentrent souvent uniquement sur des problèmes intrinsèquement dangereux, tels que les produits chimiques toxiques, les flammes, une lame de scie rotative, ou des interactions et procédures de travail dangereuses et inadaptées. Ces éléments peuvent généralement être contenus, bien contrôlés ou sécurisés. Mais que se passe-t-il si nous nous déplaçons nous-mêmes et ne faisons pas attention ? Lisez le premier article de la série des 12 changements de paradigme.

par Larry Wilson

L’énergie dangereuse est partout

Imaginer un pilier dans un hall de production. Cela est initialement inoffensif. Cependant, si un magasinier avec son chariot élévateur roule à 20 km/h contre ce pilier, la situation peut rapidement devenir dangereuse.

Ou prenons un autre exemple courant dans le trafic routier. Imaginer un pont routier avec un pilier et demandez-vous s’il pourrait constituer un danger. Bien sûr, ça ne le sera pas à première vue. Cependant, conduire votre moto à 120 km/h et entrer en collision avec le pilier risque de provoquer des blessures mortelles. Ainsi, ce pont initialement inoffensif devient un danger mortel.

Ces deux exemples montrent clairement qu’il ne s’agit pas uniquement des risques connus ou de ceux identifiés dans l’analyse des risques des procédures de travail. Parce que « l’énergie cinétique » peut être dangereuse pour nous en particulier.

Le mouvement peut entraîner des accidents imprévus

Il ne s’agit donc pas uniquement des dangers que représentent les objets, les substances et les machines en mouvement dans notre environnement – tant dans notre vie privée que professionnelle – mais aussi de l’énergie potentiellement dangereuse pouvant résulter de nos propres mouvements. Bien que nous abordions le concept d’énergie dangereuse en limitant, par exemple, la vitesse dans les usines, nous ne le transposons pas nécessairement à l’homme dans un environnement quotidien (de travail).

Par exemple, comment pourrions-nous savoir que quelque chose pourrait entraver nos mouvements habituels dans notre environnement quotidien si nous n’observons pas notre environnement ? Chaque fois que des personnes ou des choses autour de nous sont en mouvement ou que nous bougeons nous-mêmes, il est capital de garder nos yeux et notre esprit attentif sur ce que l’on fait afin d’éviter les accidents et les blessures.

Quatre erreurs critiques sont responsables des accidents

Dans l’ensemble, il existe quatre erreurs critiques qui, seule ou en combinaison, peuvent causer ou au moins contribuer aux accidents et aux blessures. Les deux premières que j’ai déjà mentionnées sont : « l’inattention du regard » et « la distraction ». Ces erreurs critiques, seule ou combinées, peuvent nous amener à entrer dans la zone de danger ou à perdre notre équilibre. Cependant, en règle générale ce sont les deux premières erreurs qui nous exposent – seuls ou en combinaison – à un danger, voire à une énergie dangereuse.

En résumé

Il ne s’agit donc pas uniquement de dangers, mais d’énergie dangereuse, lorsque des personnes ou des objets bougent. La principale différence réside dans les quatre erreurs critiques qui conduisent ou contribuent aux accidents. Par conséquent, il est important de prévenir les erreurs humaines et d’éviter ainsi les accidents et les blessures.

Mais dans quelle autres mesures, l’erreur humaine concerne-t-elle également d’autres aspects de votre entreprise ? Les investissements dans la sécurité sont-ils vraiment des coûts inutiles ? Ou bien une sensibilisation accrue à la sécurité et une attention accrue peuvent-elles réellement améliorer la qualité et la production ?

Intégrer le facteur humain

Afin d’éviter autant que possible de tels événements, le facteur humain doit être étendu à l’ensemble du concept de sécurité – au sein de l’entreprise et également en dehors du lieu de travail. Pour ce faire, les situations dans lesquelles les employés se déplacent ou leur environnement jouent un rôle majeur.

Dans de telles circonstances, il est important d’observer de près son environnement et d’y être vigilant afin de pouvoir réagir correctement, à tout moment, en cas de problème. Les employés doivent toujours garder leurs yeux et leur esprit sur la tâche.

Dans le prochain article du de la série des changements de paradigmemardi 5 février 2019, nous aborderons la question : « Décision ou erreur – quelle est la cause de plus de 95 pour cent des blessures ? »

 

Sincèrement,
Larry Wilson

 

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle SafeStart pour obtenir des informations actualisées sur le prochain article « changement de paradigme ».

 

(Image de couverture : © industrieblick / stock.adobe.com)