#3 – Évaluation des risques : une troisième dimension

Il est rare que la dangerosité des activités coïncide avec la gravité des blessures encourues. Ce constat est confirmé par notre vécu au fil de dizaines d'années d'expérience de terrain : les blessures les plus graves ne sont pas le simple fait de la dangerosité des situations dans lesquelles nous nous trouvons

L’évaluation et la compréhension précises des risques ont toujours posé des difficultés. La matrice de risque classique présente la gravité et la probabilité d’un accident, mais elle omet une dimension capitale : le facteur humain. Cet article vise à expliquer la nature exacte de la relation entre les activités et les blessures et la manière d’optimiser l’analyse des risques pour mieux évaluer les dangers.

Dans l’article précédent de notre série Paradigm Shifts nous soutenions que les sources d’événements imprévus peuvent se répartir en trois catégories : ces événements se produisent parce que (1) vous-même ou (2) une autre personne entreprend une action inattendue, ou (3) en raison d’un dysfonctionnement technique. Un examen de notre propre expérience personnelle nous amène rapidement au constat que la majorité des blessures découlent en fait de la première de ces causes. Cela explique les proportions de la pyramide des risques : la quasi-totalité de nos blessures sont le résultat de nos propres actions, lorsque nous commettons nous-mêmes une action imprévue.

Un examen attentif des blessures qu’une personne a pu subir au cours de sa vie révèle aussi le lien nuancé qui existe entre un danger concret et des blessures graves – et un exercice simple permet de le démontrer.

Commencer en vous posant la question : quelle est l’activité la plus dangereuse que vous ayez jamais faites ?

Illustration 1

Continuer la lecture

PARTAGER CET ARTICLE !

Lancer une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement l’article Paradigm Shifts #3 – Évaluation des risques : une troisième dimension – en PDF !


PROCHAIN NUMÉRO :